❤️ OFFRE SPECIALE RENTREE EN COURS ❤️

Epilateur lumière pulsée : Guide ultime 2021

Depuis quelques années, l’épilateur à lumière pulsée a le vent en poupe. Et pour cause, avec un épilateur IPL, plus besoin de souffrir : l’épilation est rapide, et entièrement sans douleurs !

Et cela s’applique aussi à votre portefeuille : autrefois onéreux, il est désormais possible d’acheter un épilateur lumière pulsée à petit prix. 

Mais en pratique, comment fonctionne cette technique d’épilation, et quels sont ses avantages ?

Et comment trouver l’épilateur idéal pour vous ? Dans ce guide, je (Sarah, de l’équipe BODYSIAM) partage mon avis et astuces pour bien choisir votre épilateur IPL, selon votre type de peau et votre budget.

Avant tout, une petite présentation s’impose 🙂 ! Nous sommes BODYSIAM, une marque Française d’ épilateur à lumière pulsée respectant les dernières normes européennes en matière de sécurité.

Notre épilateur est fiable, garanti 2 ans, expédié avec une notice complète en français, ainsi que des lunettes de protection.

Fin de la petite présentation !

Passons à la suite, afin que vous puissiez passer en toute sérénité à l’épilation semi-définitive !

Epilateur lumière pulsée : le fonctionnement

La technique de photo-dépilation  

La technologie à lumière pulsée est très utilisée dans le domaine de l’esthétique.

epilateur lumière pulsée technologie

Elle est efficace contre l’acné, les pores dilatés, le relâchement de la peau ainsi que les taches de vieillesse. Il s’agit également d’une technique de dépilation efficace, permettant d’obtenir une peau douce et lisse dans le temps.

En pratique, il s’agit d’une onde électromagnétique composée de photons – source complémentaire.

Au contact de la mélanine (le pigment responsable de la couleur) contenue dans le poil, ces photons se transforment en chaleur. Cette thermolyse permet d’éliminer le bulbe du poil, sans endommager les tissus avoisinants. 

Cette technologie, aussi connue sous les noms d’« IPL » ou bien « Lampe flash à impulsion », distribue donc des flashs de lumière intense afin de faire tomber les poils récalcitrants.

Plus ceux-ci sont foncés, et meilleur est le résultat.  Les peaux claires aux poils foncés obtiennent donc d’excellents résultats avec cette technologie. Les autres devront plutôt opter pour l’épilation au laser. Voyons d’ailleurs leurs différences !

Les différences entre un épilateur laser et un epilateur lumière pulsée  

L’épilation semi-définitive a deux techniques phares : le laser et la lumière pulsée. Souvent confondues, ces technologies sont pourtant assez différentes !

Technologie, durée, douleur, efficacité, prix… De nombreuses différences existent entre ces deux technologies au résultat final pourtant assez similaire.

Globalement, l’épilateur laser et l’épilateur à lumière pulsée diffèrent au niveau de :

  1. Type de technologie : la lumière pulsée utilise des faisceaux polychromatiques, c’est-à-dire une lumière intense à spectre large, empêchant les poils de repousser. A l’inverse, le laser utilise un faisceau monochromatique, un rayon de haute puissance très précis, détruisant la racine du poil ;
  2. Temps d’épilation : l’epilateur à lumière pulsée offre une épilation semi-définitive et nécessite d’être renouvelée tous les 2 à 3 ans. A l’inverse, le laser est plus efficace et précis, et permet une épilation définitive en 6 à 10 séances ;
  3. Efficacité selon le type de peau : la lumière pulsée ne convient pas aux peaux foncés, ni aux poils clairs (la faible différence entre la couleur du poil et celle de la peau peut entraîner un risque de brûlure). Inversement, le laser peut être utilisé sur tous les types de peaux, et offrent de bons résultats sur les poils clairs et peaux foncés ;
  4. Réalisation : grâce aux épilateurs à lumière pulsée, il est possible de se dépiler soi-même chez soi, plutôt que chez une esthéticienne. A l’inverse, l’épilation au laser ne peut être réalisée que par un professionnel certifié ;
  5. Douleur : l’épilation IPL est entièrement indolore (on ressent seulement des petits picotements), alors que celle au laser est douloureuse et agressive pour la peau, et peut entraîner des brûlures, enflures et rougeurs ;
  6. Prix : l’épilation à lumière pulsée est bien plus abordable que celle au laser. Par exemple, une épilation des jambes sera autour de 400€ avec le laser, contre 200 à 300€ pour une séance à la lumière pulsée. Bien entendu, le plus rentable est d’acheter son propre épilateur IPL et de réaliser ces séances à la maison. 

En somme, je vous conseille de choisir un épilateur lumière pulsée si vous avez un contraste important entre la couleur de votre peau et de vos poils.

Lorsque l’on regarde les prix en instituts ou chez le dermatologue, on remarque bien qu’il s’agit du meilleur rapport qualité/prix possible. 

Pas encore convaincu ? Passons aux avantages de la lumière pulsée !

Les avantages de l’epilateur lumière pulsée

Comparée aux techniques traditionnelles d’épilation (cire, rasage, crème dépilatoire…), l’épilateur IPL offre de nombreux avantages. On peut par exemple citer :

  • Une efficacité sur le long-terme : les poils sont éliminés durablement avec un épilateur lumière pulsée et repoussent de moins en moins après chaque séance ;
  • Une épilation sans douleur : comparée aux épilateurs électriques ou à la cire, l’épilation à lumière pulsée est 100% indolore ! Personnellement, j’ai ressenti de légers picotements sur les zones les plus sensibles (aisselles et maillot), et pourtant, je suis très douillette ! 
  • La possibilité de s’épiler chez soi, quand on le souhaite : avec un épilateur IPL, vous n’aurez plus besoin de prendre rendez-vous à l’institut. En plus de gagner du temps, vous réaliserez aussi de sérieuses économies ;
  • Une grande facilité de prise en main et un gain de temps : avec mon épilateur IPL, il me suffit de 15-20 minutes pour faire l’ensemble de mon corps. A l’inverse, je mettais presque 1h avec la cire chaude. De plus, les séances sont davantage espacées, avec seulement une séance par mois en moyenne : en somme, ça m’a permis de gagner un temps considérable dans ma journée !
  • Plus de « petits bobos » : contrairement à la cire ou au rasage, je n’ai plus de poils incarnés ni d’irritations et petits boutons rouges grâce à mon épilateur à lumière pulsée.

Comme vous pouvez le voir, la lumière pulsée est vraiment une technologie géniale ! Je m’étends sur ses avantages, mais je sais que vous allez me demander ses inconvénients. Eh bien, pour être honnête avec vous… Je n’en vois pas tellement ! Certes, il y a la durée du traitement pour obtenir des résultats (6 mois à 1 an en moyenne). Mais comme ceux-ci sont durables, cet inconvénient est vraiment minime !

Maintenant que vous connaissez tout sur l’épilation à la lumière pulsée, voyons comment choisir l’épilateur idéal pour vous. Suivez le guide !

Comment utiliser un épilateur à lumière pulsée ? 

Etapes à suivre avant / pendant / après l’épilation à lumière pulsée

Rien de plus simple que d’utiliser un épilateur IPL ! Avant, pendant et après l’épilation, découvrez toutes les étapes à suivre pour une peau douce et lisse au quotidien.

Avant l’épilation

L’épilation à la LP n’est pas sans risque pour la peau. Pour minimiser les risques de brulures et d’irritations, il est recommandé d’éviter de s’exposer au soleil et d’utiliser des produits autobronzants, 4 semaines avant l’épilation.

Enfin, 1 à 2 jours avant l’ELP, vous devez préparer votre peau : cela passe par le rasage de la zone désirée. Sans ce rasage, l’épilation à lumière pulsée ne fonctionnera pas : c’est la clé de son succès !
La raison est simple : seuls les poils en phase de croissance peuvent réagir à la lumière pulsée. D’où l’intérêt d’utiliser un rasoir, et non de la cire.

Pendant l’épilation

Avant de procéder à l’ELP, il est recommandé de bien protéger ses grains de beauté et cicatrices, mais aussi ses yeux (en portant des lunettes adaptées, généralement fournies avec l’appareil).
Je vous conseille aussi de lire attentivement la notice de votre appareil : cela vous permettra de définir correctement le mode d’intensité adapté à votre peau.
Ensuite, place à l’épilation : choisissez l’intensité nécessaire et l’embout adéquat. L’idéal est de débuter avec l’intensité la plus faible, et de l’augmenter de manière progressive. Il vous suffit ensuite de positionner votre épilateur sur la zone que vous souhaitez épiler, puis de flasher.
Enfin, glissez-le sur l’ensemble de votre peau, jusqu’à avoir flashé l’ensemble de la zone que vous désirez épiler. Faites attention à ne pas flasher la même zone plusieurs fois de suite, afin de ne pas vous bruler.

Après l’épilation

Après avoir « épilé » la zone, refroidissez-la, par exemple à l’aide de glace ou bien d’un gel à base d’aloe vera. Puis, hydratez-la en appliquant une crème hydratante. L’un des inconvénients de l’ELP est en effet d’assécher la peau, notamment chez les personnes sensibles. 
Il vous faudra ensuite répéter l’opération autant de fois qu’indiqué dans la notice du fabricant. En général, il s’agit de réaliser une séance toutes les 2 semaines, puis de réduire la fréquence progressivement. Au fil des jours, vous remarquerez que les poils tomberont petit à petit, et deviendront de plus en plus clairsemés, jusqu’à disparaître complétement !

Combien de séances sont nécessaires ?

Selon votre modèle d’épilateur IPL, le nombre de séances nécessaires varie. Je vous recommande donc de lire attentivement la notice avant d’utiliser votre épilateur pour la première fois. De plus, la fréquence va aussi dépendre de la couleur de vos poils et de votre teint de peau.

En règle générale, j’ai remarqué qu’il est recommandé de réaliser 4 séances, espacées de 2 semaines, puis une séance par mois, pendant 3 à 4 mois en moyenne. 

La clé du succès, c’est utiliser l’ELP régulièrement. En effet, les résultats ne sont malheureusement pas immédiats. Mais au moins, ceux-ci seront durables : cela vaut la peine de s’armer de patience ! 🙂

Sur quelles zones du corps utiliser un épilateur à lumière pulsée ? 

L’épilation à lumière pulsée peut être réalisée sur l’ensemble du corps. Voyons en revue les différentes zones :

Les jambes

la lumière pulsée est très efficace et rapide sur les jambes : en moyenne, c’est bouclé en 15 à 20 minutes ! Bien entendu, cela varie selon la taille de la fenêtre et la rapidité des flashs de votre appareil. Pour cela, je vous recommande d’opter pour un épilateur disposant de flashs multiples avec une lampe de taille moyenne (entre 2,7cm² et 3,2cm²) ;

Les aisselles

après les jambes, les aisselles sont la zone la plus traitée par lumière pulsée. Dans mon cas, il s’agit aussi de l’une des plus rapides, avec une perte des poils complète en à peine 3 séances ! Par ailleurs, il m’a suffi de flasher la zone pendant seulement 1 à 2 minutes pour obtenir ces résultats. 

Le maillot

pour se débarrasser des poils du maillot, la lumière pulsée nous offre (enfin) une alternative entièrement indolore. Cette zone étant sensible, je vous recommande de bien nettoyer et désinfecter votre épilateur avant l’épilation. Pour les plus douillettes, l’application d’une crème anesthésiante au préalable fera des miracles. De mon côté, bien que très douillette, je n’ai absolument rien senti… Bien entendu, il faut utiliser l’appareil avec minutie, et éviter le contact avec les muqueuses ; 

Le visage

enfin, la lumière pulsée est également reine pour épiler les petites zones du visage (lèvre supérieure, sourcils…). Bien entendu, il faut opter pour un épilateur avec une petite fenêtre (ou un embout de précision), et réduire l’intensité afin d’éviter tout risque de brulure. 

Recommandations de l’épilation à la lumière pulsée

Couleur de peau

Avez-vous déjà entendu parler de la classification de Fitzpatrick ? Très utilisée en dermatologie, cette classification a été créée par Thomas Fitzpatrick en 1975. Elle permet de classer les individus en déterminant leur phototype, selon leur sensibilité à l’exposition au soleil. 

Cette classification dénombre 6 phototypes :

  • Phototypes I et II (dits « mélano-compromis ») : la peau est très claire, bronze peu ou difficilement et attrape facilement des coups de soleil ;
  • Phototypes III et IV (dits « mélano-compétents ») : la peau est claire à mâte, bronze de manière progressive et attrape peu de coups de soleil ;
  • Phototypes V et VI (dits « mélano-protégés ») : la peau est foncée à noire, et attrape rarement à jamais de coups de soleil ;

Cette différence de pigmentation de la peau s’explique par une nature et une quantité de mélanine différentes d’une personne à une autre, ainsi que par la présence de bêta-carotène. C’est pourquoi l’on remarque de telles différences d’une personne à une autre, mais aussi, d’une saison à une autre !

Bref, c’est la fin de ce petit aparté technique. Il m’était indispensable d’en parler sur un article sur la lumière pulsée. En effet, il faut absolument connaître son phototype avant d’utiliser un ELP : cela permet de choisir l’intensité adaptée, et surtout, de ne pas se bruler.

Mais ne vous inquiétez pas : la plupart des épilateurs à lumière pulsée ont un capteur intégré, définissant de manière automatique l’intensité adaptée à votre phototype. Ainsi, pas de risques de brulures ! Toutefois, si votre ELP n’en a pas, je vous recommande de tester avec l’intensité la plus basse possible, et d’augmenter progressivement : l’épilation ne doit pas être inconfortable, ni vous bruler !

L’épilation à lumière pulsée peut être utilisée sur quasiment tous les types de peaux. De plus, la majorité des modèles d’épilateurs sont adaptés aux phototypes I à V, soit les peaux très claires à foncées. Mais pour une efficacité maximale, le contraste joue beaucoup, avec des résultats excellents sur les peaux claires aux poils foncés. 

Toutefois, il est recommandé pour les phototypes V (peaux mates) d’utiliser une intensité faible, afin de réduire au maximum tout risque de brulure et de dépigmentation. En effet, par manque de contraste, les flashs de l’épilateur LP peuvent « confondre » la mélanine de vos poils avec celle présente dans votre peau. Je vous recommande donc de lire attentivement la notice d’utilisation de votre épilateur afin d’ajuster l’intensité.

Concernant le dernier cas, le phototype VI (peaux très foncées), la lumière pulsée n’est malheureusement pas efficace, toujours à cause de ce fameux manque de contraste entre le teint de la peau et la couleur des poils. Si vous souhaitez tout de même vous débarrasser de vos poils, je vous conseille d’aller chez un dermatologue procéder à une épilation par électrolyse ou par laser.

Type de poils

L’épilation à la lumière pulsée n’est malheureusement pas efficace sur les poils très clairs (blanc, gris ou roux en particulier). En effet, ceux-ci ne contiennent pas une quantité suffisante de mélanine.

Âge

L’ELP n’est pas conseillée lorsque la pilosité n’a pas atteint sa maturité. Ainsi, il est recommandé d’attendre 25 ans chez l’homme, et 20 ans chez la femme.

Précautions d’utilisation de votre epilateur à lumière pulsée

S’épiler à la lumière pulsée nécessite de respecter certaines précautions d’utilisations, telles que :

Eviter tout contact avec les yeux

Très dangereuse pour les yeux, la lumière pulsée peut détruire les cellules rétiniennes de manière définitive. En règle générale, les épilateurs ont un capteur de contact afin d’être utilisés en parfaite sécurité, mais je vous recommande de porter des lunettes de protection à chaque séance. Le plus souvent, celles-ci sont vendues avec l’épilateur. 

Eviter l’exposition solaire

Lorsque vous utilisez un epilateur lumière pulsée, il est recommandé d’éviter toute exposition au soleil, avant et après la séance. Et ce, pendant 2 semaines au minimum ! Le mieux est donc de s’épiler pendant l’hiver afin d’avoir la peau douce pour l’été suivant.

Faire des pauses entre chaque utilisation

Enfin, il est indispensable de faire des pauses régulières entre chaque utilisation, de une à 2 semaines en moyenne. Cela évite toute irritation ou brulure de la peau.

Vous pouvez consulter cet article pour en savoir plus sur les dangers de l’épilation à lumière pulsée.

Contre-indications à l’utilisation d’un epilateur lumière pulsée

Il existe également quelques contre-indications à l’utilisation de la lumière pulsée, dont vous trouverez le détail dans la notice de votre appareil.

Voici les principales :

Femmes enceintes 

Si vous êtes enceinte, il est déconseillé d’utiliser la lumière pulsée, pour la simple raison que votre peau est bien plus sensible.

Epilation du duvet

Il n’est pas possible d’utiliser votre epilateur lumière pulsée sur le duvet. En effet, ce type de poils ne répond absolument pas à ce traitement, et risque de se transformer en poils sombres sous l’effet de la chaleur.

Médicaments photo-sensibilisants

Il est déconseillé d’utiliser la lumière pulsée si vous êtes sous traitement médical à base de photo-sensibilisants (anti-inflammatoires, antibiotiques…). Au moindre doute, je vous recommande de consulter votre médecin.

Taches de rousseur, grains de beauté et tatouages

Grains de beauté, taches de rousseur et tatouages doivent être protégés avant toute ELP. En effet, ils présentent des risques de dépigmentation, de brulures et d’ampoules.

Pendant les règles

Pendant les règles, il est possible d’utiliser un épilateur IPL. Toutefois, le corps est davantage sensible, je vous recommande donc de planifier vos séances plutôt en dehors de cette période.

Peaux très sensibles

Enfin, les peaux très sensibles peuvent voir apparaître des ampoules et rougeurs importantes après une séance de lumière pulsée.

Je vous recommande donc de bien respecter la notice d’utilisation pour réaliser votre séance en toute sécurité.